Jean-Christophe Birchler

Une seule promesse : travailler à nous simplifier la vie !

Quelques orientations proposées (pour commencer)

Accessibilité : En ville, il est estimé que 25 à 30% du trafic est en fait des automobilistes à la recherche de place de stationnement ! Cela provoque des bouchons, de la pollution et de l'énervement ! D'un autre côté, Lausanne est une des rares villes ne disposant pas de système d'indication de l'occupation des parkings souterrains... Nous pouvons rendre notre stationnement plus intelligent en communiquant ces informations, pour les parkings souterrains, mais également pour les places en surface.

Administration : Les « guichets virtuels » se développent. Nous pouvons innover en la matière, notamment en profitant des technologies d'identification par empreinte digitale, de plus en plus généralisées et populaires. Les horaires des « guichets réels », qui ne doivent pas totalement disparaitre, peuvent également être adaptés à nos modes de vie active pour que nous n'ayons plus besoin de prendre congé pour aller y poser une question.

Achats : La principale contrainte liée aux achats, mis à part les horaires de magasins, est le fait de devoir transporter ses courses. Cela amène la plupart des clients à continuer à utiliser leur voiture pour faire leurs achats, quitte à se rendre dans des zones périphériques plus faciles d'accès. La ville de Lausanne doit développer, en partenariat avec les commerçants, une vraie stratégie de service entre les magasins, le domicile des clients et les parkings. Il s'agit de renforcer ce qui a été initié par le Riponne Express et les coursiers à vélo.

Sujet à suivre !

Parce qu'il y a une différence entre "être sérieux" et "se prendre au sérieux"